Weberwerks N°7 : la Suzuki T500 magnifiée

   /       /       /       /       /       /   

, 1 Commentaire

2 strokes; bracelet; course; drive; motorcycle; seven; sport; suzuki; T500;

2 strokes; bracelet; course; drive; motorcycle; seven; sport; suzuki; T500;

Si les moteurs 2 temps n'ont pas vraiment bonne presse en ce moment, certains d'entre eux peuvent faire l'objet de superbes préparations, à l'image de cette Suzuki T500 de 1975 revue par l'Américain Justin Weber de Weberwerks. Sa source d’inspiration n’est autre que le film "L'Ultime Randonnée", sorti en 1970, avec Robert Redford qui y campe un pilote de moto. Comme ces stickers peuvent le laisser présager, le nom de ce modèle est tout simplement N°7. Un bijou que son propriétaire regarde avec des étoiles dans les yeux : “Je peux presque voir Barry Sheene au prochain virage”.

If 2-stroke engines do not really have a good press at this time, some of them can be subjected to superb preparations, like this Suzuki T500 of 1975 reviewed by the American Justin Weber of Weberwerks. His source of inspiration is the film "Little Fauss and Big Halsy", released in 1970, with Robert Redford who is camping a motorcycle driver. As these stickers can suggest, the name of this model is simply No.7. A jewel that its owner looks at  with stars in his eyes : "I can almost see Barry Sheene at the next turn".

2 strokes; bracelet; course; drive; motorcycle; seven; sport; suzuki; T500;

2 strokes; bracelet; course; drive; motorcycle; seven; sport; suzuki; T500;

2 strokes; bracelet; course; drive; motorcycle; seven; sport; suzuki; T500;

C’est dans les rues de Portland, USA, et ses collines environnantes, que vous pourrez voir ce superbe carénage fait sur mesure et à la main, autour ce cette non moins superbe structure tubulaire bleue. La selle, le réservoir, et la bulle sont empruntées à la mythique version sport TR500 de Suz’. Dans l’esprit d’authenticité, notre ami américain a choisi de conserver le simple disque avant, et de recréer au mieux une moto d’époque. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est impressionnant ! Ce qui explique sans doute qu'il ait préféré garder sa mob’ plutôt que de la vendre. Mais s'il change d'avis, je suis preneur !

This is in the Portland streets, USA, and its surrounding hills, that you can see this beautiful fairing custom and handmade, around this no less superb tubular blue structure. The saddle, the tank, and the bubble are borrowed from the mythical Suz' sports version TR500. In the spirit of authenticity, our American friend chose to keep the simple front disc, and to recreate at best a vintage motorcycle. The least we can say is that the result is impressive ! This probably explains why he preferred to keep his mob rather than sell it. But if he changes his mind, I'm a potential buyer !

C’est dans les rues de Portland, USA, et ses collines environnantes, que vous pourrez voir ce superbe carénage fait sur mesure et à la main, autour ce cette non moins superbe structure tubulaire bleue. La selle, le réservoir, et la bulle sont empruntées à la mythique version sport TR500 de Suz’. Dans l’esprit d’authenticité, notre ami américain a choisi de conserver le simple disque avant, et de recréer au mieux une moto d’époque. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est impressionnant ! Ce qui explique sans doute qu'il ait préféré garder sa mob’ plutôt que de la vendre. Mais s'il change d'avis, je suis preneur !

 

C’est dans les rues de Portland, USA, et ses collines environnantes, que vous pourrez voir ce superbe carénage fait sur mesure et à la main, autour ce cette non moins superbe structure tubulaire bleue. La selle, le réservoir, et la bulle sont empruntées à la mythique version sport TR500 de Suz’. Dans l’esprit d’authenticité, notre ami américain a choisi de conserver le simple disque avant, et de recréer au mieux une moto d’époque. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est impressionnant ! Ce qui explique sans doute qu'il ait préféré garder sa mob’ plutôt que de la vendre. Mais s'il change d'avis, je suis preneur !

Car, malheureusement, il s'agit d'un one shot ! Pour le moment, l'artiste n'a pas prévu de faire d'autres prépa. Il a travaillé à l'ancienne et quasiment sans outils. La selle a été réalisée avec l'aide de sa copine, sinon, pour la touche McGiver, tout a été fait sans perceuse, ni disqueuse ou autre engin, outils sans doute jugés beaucoup trop utiles ! Ses vraies compagnes ? Une bonne vieille scie à métaux et un peu d’huile de coude. Et la visite de quelques amis aux conseils avisés. Nous, on dit bravo !

Because, unfortunately, this is a one shot ! For the moment, the artist has not planned to make other prepa. He worked the old way and almost without tools. The saddle was made with his girlfriend help, otherwise, for the McGiver touch, everything was done without drill, diskette or other stuffs, tools probably judged too much useful ! His true companions ? A good old hacksaw and a bit of oil. And the visit of some friends to wise advice. We say bravo !

C’est dans les rues de Portland, USA, et ses collines environnantes, que vous pourrez voir ce superbe carénage fait sur mesure et à la main, autour ce cette non moins superbe structure tubulaire bleue. La selle, le réservoir, et la bulle sont empruntées à la mythique version sport TR500 de Suz’. Dans l’esprit d’authenticité, notre ami américain a choisi de conserver le simple disque avant, et de recréer au mieux une moto d’époque. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est impressionnant ! Ce qui explique sans doute qu'il ait préféré garder sa mob’ plutôt que de la vendre. Mais s'il change d'avis, je suis preneur !

C’est dans les rues de Portland, USA, et ses collines environnantes, que vous pourrez voir ce superbe carénage fait sur mesure et à la main, autour ce cette non moins superbe structure tubulaire bleue. La selle, le réservoir, et la bulle sont empruntées à la mythique version sport TR500 de Suz’. Dans l’esprit d’authenticité, notre ami américain a choisi de conserver le simple disque avant, et de recréer au mieux une moto d’époque. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est impressionnant ! Ce qui explique sans doute qu'il ait préféré garder sa mob’ plutôt que de la vendre. Mais s'il change d'avis, je suis preneur !

 

C’est dans les rues de Portland, USA, et ses collines environnantes, que vous pourrez voir ce superbe carénage fait sur mesure et à la main, autour ce cette non moins superbe structure tubulaire bleue. La selle, le réservoir, et la bulle sont empruntées à la mythique version sport TR500 de Suz’. Dans l’esprit d’authenticité, notre ami américain a choisi de conserver le simple disque avant, et de recréer au mieux une moto d’époque. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est impressionnant ! Ce qui explique sans doute qu'il ait préféré garder sa mob’ plutôt que de la vendre. Mais s'il change d'avis, je suis preneur !

Ce texte a été rédigé par Paul Griveaux.