McLaren 720S : l'ivresse sans le flacon ?

   /       /       /       /   

, 1 Commentaire

C'est un drôle de choix que celui opéré par McLaren pour sa nouvelle 720S, la remplaçante de la 650S. Du moins en matière d'esthétique. Alors, ok, c'est vrai, les goûts et les couleurs ne sont pas censés être discutés. Mais quand même (oui, à Virage8, on a parfois la tête dure). Révélée cette semaine au salon de Genève,  les lignes de la 720S intriguent...

It's a weird choice that McLaren made for its new 720S, the 650S replacement. At least in terms of aesthetics. So, ok, it's true, tastes and colors aren't supposed to be discussed. But still (yes, in Virage8, we are sometimes obtuses). Revealed this week at the Geneva Motorshow, the 720S design intrigue ...

Désolé, mais cette McLaren 720S ne sera pas un prix de beauté.

Sorry, but this 720S McLaren won't be a beauty.

Autant le dire tout de suite, je suis un fan de la P1 et autres 540 et 570. Mais là, vous en pensez quoi vous de cette supercar ? Ces optiques avant quasiment noyées dans deux cavités sombres, ces flancs peu marqués, ou encore cette partie arrière avec ces feux flottants quasiment inexistants... Mince alors, il manque un je ne sais quoi pour me faire battre le coeur.

Let's say it right away, I'm a fan of the P1 and other 540 and 570. But, then, what do you think about this supercar ? These front optics almost submerged in two dark cavities, these flanks almost smooth, or even that rear part with these floating lights almost non-existent ... I miss something to make my heart beat.

Avec ses petits phares à Led noyés dans ces énormes cavités, la 720S semble privée de regard.

With its small Led headlight lost in this big cavities, the 720S seems to be devoid of look.

Enfin, ça, c'est seulement pour la partie esthétique. Car pour la technique, c'est une autre histoire. 1283 kg (ils sont précis en Angleterre !)  pour 720 chevaux. Whaou, ça parle ! Et connaissant le savoir-faire de la firme de Ron Denis, au volant, ça doit être quelque chose. Prêt pour une bonne dose de plaisir ? 0 à 100 km/h en 2,9 secondes. 0 à 200 km/h en 7,8 secondes. Si c'est pas une voiture de caractère ça !

Well, that's only for the design part. For technique, it's another story. 1283 kg (they are accurate in England !) for 720 horsepower. Whaou, that's serious ! And knowing the expertise of the Ron Denis's firm, behind the wheel, it must be something crazy. Ready for a big dose of fun ? 0 to 60 mph in 2.9 seconds. 0 to 120 mph in 7.8 seconds. If it isn't a car of character, I don't know what it is !

Sous le capot arrère se cache un V8 4.0 biturbo de 720 chevaux, ça commence à faire beaucoup !

Under the rear hood is hidden a 4.0 biturbo V8 with 720 horsepower, it begins to be a lot !

Et si cette machine devenait finalement vecteur de passions, comme la McLaren F1 (la supercar à moteur BMW, pas la Formule 1) des années 90 me fit fantasmer avec ses 3 places frontales et sa vitesse max de 386 km/h  en son temps (c'était il y a près de 25 ans quand même !!!). Après tout, elle était moins sexy qu'une Ferrari F50 et moins excentrique qu'une Bugatti EB110, et pourtant, je m'en souviens toujours avec autant de plaisir...

And if this machine would finally become a vector of passions, like the McLaren F1 (the supercar with a BMW engine, not the Formula 1) of the 90's made me fantasize with its 3 frontal seats and its maximum speed of 240 mph in its time (It was almost 25 years ago !!!). After all, it was less sexy than a Ferrari F50 and less eccentric than a Bugatti EB110, and yet I still remember with such pleasure ...

La F1 de 1993 n'était pas forcément très belle non plus, mais elle a marqué l'histoire de l'automobile.

The 1993 F1 wasn't a beauty, but it's a legend car.

Cet article a été rédigé par Jérôme Barconnière.