L'appel de la route

   /       /       /       /   

, 1 Commentaire

C'est sans conteste le meilleur moment de la journée pour ça. Le soleil d'été qui descend jusqu'à l'horizon, une lumière chatoyante, jaune, orange, rouge. Toute cette énergie douce qui vous envahi et vous fait aimer, tout, inconditionnellement. L'appel de la route est trop fort. Il faut enfourcher, il faut rider, sentir, le vent, les odeurs, et les infimes changements de température alors que l'astre solaire s'apprête à éclairer l'autre moitié du globe. Oui, cette enivrante sensation, c'est la liberté, de celles que l'on peut encore s'offrir à moto, le corps traversé par les vibrations, d'un twin de préférence. L'été n'est pas encore là mais le week-end se profile déjà. L'appel de la route, vous l'entendez ?

This is definitely the best part of the day for this. The summer sun going down to the horizon, a shimmering light, yellow, orange, red. All that sweet energy that invades you and makes you love, everything, unconditionally. The road call is too strong. You must ride, and feel the wind, the odors, and the small temperature changes  while the sun is preparing to light the other half of the globe. Yes, this delectable sensation is what we mean freedom, of those that one can still afford with motorbike, the body crossered by vibrations of a preferably twin. Summer isn't here yet but the weekend is already emerging. The call of the road, do you hear it ?

Cet article a été rédigé par Jérôme Barconnière