Quand la bécane met le Turbo !

   /       /       /       /       /       /   

, Pas de Commentaires

La Honda CX 500 fut la première moto turbo de grande série.

The Honda CX 500 was the first high-performance turbo motorcycle.

Turbo ! 5 petites lettres ô combien évocatrices, qui ont fait frémir de nombreux amoureux de mécanique au cours de l'histoire. Et pour cause, il signifie puissance brute, presque indomptable, comme une sorte de folie furieuse que seuls les plus aguerris pourraient maîtriser. Même si la technologie existe depuis le début du XXe siècle, ce fut seulement dans les années 60 et 70 que certains constructeurs automobiles ont osé l’employer dans leurs modèles de série. Après les américaines Osmobile Cutlass Jetfire et Chevrolet Monza Spyder (1962), ce fut au tour des européennes de l’adopter comme la BMW 2002 Turbo (1973), la Porsche 930 Turbo (1974), Saab 900 T (1977) ou plus tard la Ferrari 288 GTO (1984). Ses plus belles gloires, le Turbo les doit aux moteurs des Renault de F1 (1977) et des petites bombes des rallyes, comme la R5 Turbo puis la Peugeot 205 T16. Malgré son côté ultra-violent et donc particulièrement difficile à maîtriser, le turbo conquit également l’industrie moto dans les années 80, et notamment les constructeurs japonais.

Turbo ! 5 little evocative little letters, which have thrilled many adepts of mechanics during the course of history. And for good reason, it means raw power, almost indomitable, like a sort of furious madness that only the most seasoned could master. Although the technology has existed since the early 20th century, it was only in the 60s and 70s that some carmakers dared to use it in their series models. After the American Osmobile Cutlass Jetfire and Chevrolet Monza Spyder (1962), it was the turn of the European to adopt it as the BMW 2002 Turbo (1973), Porsche 930 Turbo (1974), Saab 900 T (1977) The Ferrari 288 GTO (1984). His best glories, the Turbo owes them to the engines of the Renault of F1 (1977) and the small bombs of the rallies, like the R5 Turbo then the Peugeot 205 T16. Despite its ultra-violent side and therefore particularly difficult to master, the turbo also conquered the motorcycle industry in the 1980s, and especially the Japanese manufacturers.

Yamaha emboîtera le pas à Honda avec sa XJ 650 suralimentée.

Yamaha will follow Honda with its XJ 650 supercharged.

Passons rapido le côté technique. Il s’agit d’une turbine, alimentée par les gaz d’échappement, qui envoie dans le moteur des gaz sous haute pression pour le suralimenter. Il se met en fonctionnement à partir d’un certain régime moteur, provoquant une poussée supplémentaire soudaine, un peu comme une potion magique. Un aspect qui le rend compliqué à gérer, notamment sur les gros moteurs, déjà très virulents ! L’idée fut alors de l’utiliser pour en booster des plus petits. C’est ce qu’on appelle le downsizing : augmenter la puissance des petites cylindrées, plus économiques en carburant et peu génératrices de CO2.

Let us pass rapido the technical side. It is a turbine, fueled by exhaust gases, which sends high pressure gases into the engine to supercharge it. It starts operating from a certain engine speed, causing a sudden additional thrust, much like a magic potion. An aspect that makes it complicated to manage, especially on large engines, already very virulent! The idea was then to use it to boost the little ones. This is called downsizing: increasing the power of small cylinders, more fuel efficient and not generating CO2.

Suzuki aussi expérimentera le Turbo dans les années 80, avec sa XN 85.

Suzuki will also experience the Turbo in the 80s, with its XN 85.

En moto, Honda fut le premier a tenter l’aventure. C'était en 1982, avec son fameux modèle CX de 500 cm2. Le gain est considérable puisque la puissance est presque carrément doublée, passant de 48 ch pour la version de base à 82 chevaux pour la suralimentée. Une prouesse à l’époque pour un si petit moteur. La machine est bien conçue et le signe Turbo inscrit à l’envers sur le tête de fourche a pour but de la rendre bien visible dans les rétroviseurs des véhicules qui la précèdent. "Poussez-vous d'là, ma bécane, c'est une Turbo, et ça pète le feu c't'engin !" Et histoire de valoriser son pilote, le tableau de bord abrite un voyant à cristaux liquides qui indique en permanence la pression de la turbine. Un univers à la fois kitch et délicieux. Mais la belle a tout de même un prix : plus de 6 100 euros (40 000 frs), soit l’équivalent d’une grosse cylindrée. Moto presque parfaite ? Malheureusement, en dépit d'une confection très soignée et pointue, la CX Turbo manque cruellement de sportivité.

By motorcycle, Honda was the first to attempt the adventure. It was in 1982, with its famous model CX of 500 cm2. The gain is considerable since the power is almost squarely doubled, going from 48 hp for the basic version to 82 hp for the supercharged. A feat at the time for such a small engine. The machine is well designed and the Turbo sign inscribed upside down on the fork head is intended to make it clearly visible in the rear-view mirrors of the vehicles that precede it. "Push yourself from there, my bike, it's a Turbo, and it fires the fire c't'engin!" And to add value to its driver, the dashboard houses a liquid crystal display that constantly indicates the pressure of the turbine. A universe both kitch and delicious. But the beautiful still has a price: more than 6,100 euros (40,000 frs), the equivalent of a large displacement. Motorcycle almost perfect? Unfortunately, despite a very careful and sharp manufacturing, the CX Turbo cruelly lack sportsmanship.

La plus puissante des japonaise à turbine restera la Kawa GPZ 750 Turbo avec 112 chevaux.

The most powerful Japanese turbine will remain the Kawa ZX 750 Turbo with 112 horsepower.

Les concurrents japonais vont malgré tout vite suivre le mouvement. Quelques mois après la Honda CX, Yamaha commercialise sa XJ 650 Turbo de 90 ch. Honda répond alors instantanément avec une nouvelle CX 650 Turbo mais, cette fois, de 100 ch. Puis, Suzuki se lance dans l’aventure avec la XN 85 de même cylindrée, mais de seulement 85 chevaux. La guerre à la puissance est bien lancée, mais ces trois modèles ne sont pas empreints de la sportivité que le sigle Turbo laisse augurer. Kawasaki vient alors enfoncer le clou avec sa GPZ 750 Turbo de 112 ch et son caractère véritablement sportif. Ses performances se calquent sur celles de sa grande sœur de 1100 cc, mais avec une bonne dizaine de kilos en moins sur la balance… Cette Kawa reste le modèle suralimenté le plus mythique de cette période grâce à cette fameuse potion magique qui poussait fort dès 4 500 trs/min et qui la rendait incroyable au-delà des 7 000 trs/min.

The Japanese competitors will soon follow suit. A few months after the Honda CX, Yamaha markets its XJ 650 Turbo 90 hp. Honda responds instantly with a new CX 650 Turbo but, this time, 100 hp. Then, Suzuki embarks on the adventure with the XN 85 of the same displacement, but of only 85 horses. The war with power is well launched, but these three models are not imprinted by the sportiness that the Turbo initials augurs. Kawasaki then pushed the nail with its 112-hp ZX 750 Turbo and its truly sporting character. His performances are similar to those of his big sister of 1100 cc but with a dozen kilos less on the scale ... This Kawa remains the most mythical supercharged model of this period thanks to this famous magic potion that grew strong from 4 500 rpm and which made it incredible beyond 7,000 rpm.

25 ans après l'arrêt du turbo sur les motos, Kawasaki est revenu avec cette monstrueuse H2R, 320 chevaux.

25 years after stopping the turbo on motorcycles, Kawasaki came back with this monstrous H2R, 320 horsepower.

Ces quatre « fantastiques » ne connaîtront pourtant pas de suite, et les constructeurs abandonneront la solution turbo, préférant se concentrer sur le développement d’une puissance maîtrisable, notamment sur les grosses cylindrées. La suralimentation n’aura pas totalement perdu de son aura et certains afficionados la grefferont bien de façon plus ou moins artisanale dans leur Kawasaki ZX, leur Yamaha R1 ou Suzuki Hayabuza pour dépasser la barre mythique des 400 km/h. En 2009, des rumeurs circuleront même sur une version Yamaha turbo diesel. Il n'en sera rien (heureusement, non ?). Toutefois, 25 ans plus tard, c’est encore la marque verte qui reviendra à la charge (enfin… à la supercharge !), fin 2013, en présentant un bloc suralimenté au Salon de Tokyo. Ce sera le moteur de la Kawasaki H2 sortie en 2015, une bête de puissance brute avec sa version non homologuée de 320 ch (oui, vous avez bien lu) et sa version (un peu plus) civilisée de 210 ch. Un signe précurseur du retour de cette technologie dans la moto ? Oui. Les progrès et les développements poursuivis depuis des années dans l’automobile ont permis de maîtriser sa violence, de rendre son usage plus polyvalent et de fiabiliser son fonctionnement. Si la Kawasaki H2 demeure encore la seule moto suralimentée à ce jour, il est fort à parier que ça turbine méchamment chez les constructeurs, notamment chez Suzuki qui devrait concrétiser son concept Recursion et chez Kawasaki avec les attendues rétro Z900 et sportive ZX6-R supercharged… Et, qui sait, peut-être aussi chez nos fabricants européens ?

These four "fantastic" will not know yet, and manufacturers will abandon the turbo solution, preferring to focus on the development of a controllable power, especially on large displacement. The overeating will not have totally lost its aura and certain afficionados will graft it more or less artisanally in their Kawasaki ZX, their Yamaha R1 or Suzuki Hayabuza to surpass the mythical 400 km / h. In 2009, rumors will circulate even on a Yamaha turbo diesel version. It will not happen (fortunately, right?). However, 25 years later, it is still the green brand that will return to the charge (finally ... to the supercharge!), At the end of 2013, presenting a supercharged block at the Tokyo Salon. This will be the engine of the Kawasaki H2 released in 2015, a beast of raw power with its unlicensed version of 320 hp (yes, you read well) and its (somewhat more) civilized version of 210 hp. A precursor to the return of this technology in the motorcycle? Yes. Progress and developments in the automotive industry have helped to control its violence, to make its use more versatile and to make its operation more reliable. If the Kawasaki H2 is still the only supercharged motorcycle to date, it's a safe bet that it is wickedly turbulent among the builders, especially at Suzuki, which should concretize its Recursion concept and at Kawasaki with the expected retro Z900 and sporty ZX6-R supercharged ... And, who knows, may be with our european manufacturer ?

Ce magnifique concept Suzuki Recursion annonce sans doute une nouvelle bécane Turbo d'ici quelques mois.

This beautifull Suzuki Recursion concept announces a new Turbo bike in a few months.

Cet article a été rédigé par Xavier Haertelmeyer.