Ride en ancienne oui, mais en Guzzi !

   /       /       /       /       /       /   

, 8 Commentaires

Ces Guzzi 1000 SP et V50 II sont tout droit sorties des années 70 et 80...

This 1000 SP and V50 II Guzzi are straight out of the 70's and 80's ...

Samedi après-midi, il fait beau, pas trop froid : tous les voyants sont au vert pour aller faire une balade en vallée de Chevreuse, un spot sympa en région parisienne. Stéphane Lhuillier, fondateur de Virage8, m’a fait une offre que je ne pouvais refuser : y aller en ancienne, en Moto Guzzi  qui plus est ! Pas d'hésitation !

- "T'es déjà monté sur une Guz' ?"

- "Wep, mais sur une néo rétro, la V7, pas une vraie vieille."

Stéphane ne peut s'empêcher de rire. Toutes ses motos sont plus jeunes que lui mais bien plus vieilles que moi et mes 25 printemps. Au programme, ce sera donc une 1000 SP de 1980 et une V50 II de 1979. A priori, j'ai plutôt envie d'envoyer avec la 1000. C'est vrai quoi, je ne suis pas venu jusqu'ici pour me traîner la nouille en 500 ! Je ne le savais pas encore, mais j'allais vite changer d'avis...

Saturday afternoon, weather is nice, not too cold : conditions are perfect to organize a ride in the Chevreuse Valley, a nice spot close to Paris. Stéphane Lhuillier, the Virage 8 CEO, made me a proposition I couldn't refuse : go there with some old Moto Guzzi ! Ok, here we go !

- "Have you already climbed a Guz' ?"

- "Wep, but only a neo retro, the V7, not a real old one."

Stéphane can't help laughing. All his bikes are younger than him but much older than me and my 25 springs. The programm, it will be a 1000 SP and a V50 II. A priori, I rather want to rush on with the 1000. I didn't come here to draggle with a 500 ! I didn't know yet, but I would quickly change my point of vew...

 La 1000 SP est assez kitsh avec sa bulle et ses rétro plastique, mais elle a du charisme.

The 1000 SP is pretty kitch with its bubble and plastic retro, but it has charisma.

Première impression avec la 1000 SP et son carénage... particulier. Heu... c'est pas forcément ce qu'elle a de plus jolie. Mais pas question pour autant de virer la bulle ou les rétros, vraiment kitch, Ils me rappellent ceux de ma Citroën AX Image, ma première voiture, et je l'ai vraiment kiffée ! 100% d’origine, ces 2 ritales rappellent « la grande époque », celle des années 70 et 80, avec de belles lignes, un phare toujours aussi rond, des collecteurs chromés bien brillant. Je sais pas vous, mais quand je suis amené à taper des bornes je préfère quand la selle n’est pas trop tape cul. Il faut croire que le responsable sellerie de chez Guzzi avait les mêmes goûts que moi, l’assise de cette brêle est plus matelassée qu’un canapé !

First impression with the 1000 SP and its... singular fairing. Uh ... it's not necessarily the beautifulest. But no way with removing bubble or retro, really kitch, They remind me those of my Citroen AX Image, my first car, and I really liked it ! 100% original, these 2 italians remind "the great era", 70's and 80's, with beautiful design, a headlight always round, chrome plated collectors very bright. I don't know for you, but when I am gonna ride for a long time I prefer when the saddle is not too hard for my ass. The Guzzi saddler had surely the same requirement as me, the seat of this motorcylce is more padded than a sofa!

Avec 9 mkg de couple, la 1000 SP vous arrache littéralement les bras.

With 9 mkg torque, the 1000 SP can literally tear off your arms.

Quelques conseils de conduite de Stéphane. J'écoute attentivement, et on y va ! Attention au lâcher d'embrayage, s'il est trop brusque, les 9 mkg de couple vous arrachent littéralement les bras. Ça serait quand même dommage dès le début de la promenade, non ? Une accélération = une banane ! Hé oui les gars, cette bécane a tellement de couple à revendre, qu'elle te pousse au cul à chaque rotation de la poignée. Stéphane ouvre la route avec sa 500 et grimpe les virolos de la N118, la nationale du coin. Je m'accroche mais sans réussir à le suivre, le poids de ma 1000 SP et mon inexpérience de la conduite en ancienne sans doute. De toute manière, mieux vaut que j’y aille mollo.

Some driving advices from Stephane. I listen attentively, and we go ! Attention to clutch releasing, if iyou do it too abrupt, the 9 mkg torque would literally pull your arms. It would be a shame just at this ride start, wouldn't be ? An acceleration = a big smile on your face ! Hey guys, this bike has so much torque, that it pushes your ass with each handle rotation. Stéphane opens the ride with his 500 and enchains the N118 turns, the national road. I'm trying to follow him but without succeeding, certainly my 1000 SP weight and my old motor driving inexperience. Anyway, it's better that I go soft.

Petite photo devant le château des Bordes en vallée de Chevreuse.

Pose for a photo in front of the Bordes Castle, in Chevreuse Valley.

 

Une fois en vallée de Chevreuse, il est temps de changer le mode de conduite. A nous les kékés en Kawasaki Z1000 survolté, ou les poireaux en BMW 1200 RT, venus arrondir leurs gommes ! Stéphane tombe un rapport, et fait l'exter' à un touriste en « béhème », ni une ni deux, je fais de même. Une part de moi me dit que je peux la pencher et y aller, seulement une petite voix, là-haut, me susurre gentiment de ne pas trop faire le débile non plus. N'empêche que l'allemande, on l'a rapidement perdue de vue. Un petit arrêt cigare s'impose à l'Hermitage et son petit étang si agréable en été. Qu'ils roulent en BMW S 1000 RR ou en KTM 690 SMC, tout le monde en terrasse, nous regarde. Il faut dire, 2 mamas italiennes qui se tirent la bourre, ici, on n’a pas trop l’habitude.

In the Chevreuse Valley, it's time to change the mode of driving. Let's come to us the boosted Kawasaki Z1000 and BMW 1200 RT pilots, coming to round their gums ! Stephane falls down a gearbox ratio, and overtake a tourist in "behem" by the turn exterior, I do the same. A part of me tells me that I can bend and go,but a small voice up there, gently whispers me not to be too stupid either. Nevertheless, the German motorbike, it was quickly lost sight of. A small cigar stop is imposed at the Hermitage and its small and so pleasant in summer pond. Whether they drive in BMW S 1000 RR or in KTM 690 SMC, everyone on the terrace looks at us. 2 Italian mamas drining so fast, here, it's unusual.

Changement de monture, et place à la Guzzi V50 II.

Let's change of motorbike, and discover the Guzzi V50 II.

Allez, changement de poney, on reprend la route, mais cette fois j'ai troqué la 1000 SP contre sa « petite » soeur, moitié moins grosse. Bizarrement, sur la V50, je loupe moins mes changements de rapport. Sur la 1000 SP, quand tu rentres dans une courbe à 90km/h, tu trouves un point mort entre la 5 et la 4. Ça fait tout drôle, d’autant que ça ne doit pas exister… "en théorie". Retour à la V50, avec les amortos à air gonflés à bloc, je passe mon temps à rebondir sur les bosses, ce qui amuse beaucoup Stéphane qui roule derrière moi. Après 10 minutes en selle, je me sens rapidement à l'aise. Les sinuosités s'enchainent, et mes vitesses d'entrée en courbe (toujours dans la limite légale bien sûr) commencent à surprendre certains gus venus claquer des chronos dans le coin. Et une Ducati Panigale dans le rétro, puis une petite Yamaha MT09, J'imagine la tête des mecs sous leur casque. Sous le mien, je jubile !

Let's change our pony, and take the road again, but this time I traded the 1000 SP against his "little" sister, half less fat. Strangely, on the V50, I miss less my changes of ratiio gearbox. On the 1000 SP, when you enter a curve at 90 km/h, you find a dead point between 5 and 4. It's all funny, especially since it mustn't exist ... "in theory." Back to the V50, with the full inflated air damper, I spend my time bouncing on the bumps, which amuses a lot Stéphane who rolls behind me. After 10 minutes on the saddle, I feel at my ease. Turns are connected, and my curves entry speeds (still under the legal limit speed of course) start to surprise some guys comes to success laptime. And a Ducati Panigale in the retro, then a small Yamaha MT09, I imagine the heads of yhis guys under their helmet. Under mine, I jubilate !

La Guzzi V50 II n'engage pas à trop pencher dans les virages avec ses roues de vélo !

With the V50 II Guzzi, take care of leaning in the curves because of the bike wheels !

Je suis prêt à en découdre avec la célèbre côte des 17 tournants. Mais juste avant le premier, surprise,  petit contrôle de gendarmerie !

- Une Guzzi monsieur, sympa ça.

- Pas qu’une, la deuxième est aussi à moi (la V50).

- Ha, je vois, monsieur est collectionneur ! Allez, c’est bon, Bonne journée.

Nous disparaissons gentiment et essorons à nouveau généreusement les gaz à l’abri des regards indiscrets.

 

I am ready to do battle with the famous 17 turns coast. But just before the first, surprise, police control !

- A guzzi sir, that's nice, said the policeman.

- Not that one, the second is also mine (the V50), answer Stéphane

- Ha, I see, sir is a collector ! Come on, it's good, Have a nive day !

We disappear nicely and again generously sprinkle the gas away from prying eyes.

Les aiguilles ne s'affolent pas sur le compteur, mais quel plaisir au guidon !

Throttles don't become crazy on the speedometer, but what a pleasure at the handlebar !

Parti devant, avec cette brêle hyper intuitive, je tombe un rapport puis balance la moto virages après virages avec une aisance surprenante. Un coup d’œil dans l’unique rétro, la routière me suit toujours, sans pour autant pouvoir me dépasser. Cette fois, les rôles sont inversés.

« Hey vas-y Maurice, pour piloter cette brêle t'as qu'une chose à faire : soude et ne coupe jamais les gaz, ça va passer ! »

Hé ben, c'est ce que j'ai fait ! La sonorité libérée par les beaux échappements chromés, ne peut laisser indifférent ! La tenue de route, est loin d'être approximative, par contre j'irai pas m’amuser à poser les genoux avec des pneus galettes comme ça. Peu importe, cette balade, ce fut vraiment un sacré pied. Encore un nouvel essai vintage à mon actif. Au quotidien, ma bécane, c’est une Kawa Versys 650. Un super dromadaire qui aime les kilomètres, mais ces deux Guzzi, c’était quand même quelque chose. Finalement, la V50 II est de loin ma préférée, car plus maniable, plus joueuse. La 500 plus sympa que la 1000 ? Comme dirait l'autre : "Il en faut peu pour être heureux !"

In front, with this hyper intuitive bike, I fall a gearbox speed and then balance the bike turns after bends with surprising ease. A glance in the unique retro, Stéphane always follows me, without being able to surpass me. This time, the roles are reversed.

"Hey go Maurice, to drive this motorcycle you have one thing to do : just rush on and never stop the gaz, it will pass ! "

Hey, that's what I did ! The sonority released by the beautiful chrome exhaust, can not leave indifferent ! The handling, is far from being approximate, but I will not try to put my knees with tires slabs like that. Whatever, this ride was really nice. Another vintage test to my credit. On a daily basis, my bike is a Kawa Versys 650. A super dromedary that loves miles, but these two Guzzi, it was really something. Finally, the V50 II is my favorite, because more manageable, more playfull. The 500 more friendly than the 1000 ? As the other would say : "you need less to be happy!"

Crédits Photo : Paul Griveaux

Cet article a été rédigé par Paul Griveaux.