Une Ferrari entreposée dans un... appartement !

   /       /       /       /   

, 3 Commentaires

Vision surréaliste que celle de cette 250 GT entreposée dans une chambre. Surrealist vision than that of this 250 GT stored in a room.

Certaines autos ont des destinées pour le moins particulières. Que pensez-vous par exemple de cette Ferrari 250 GT, l’une des plus belles voitures siglées du Cavalino Rampante, qui a passé plus de 30 ans bien au chaud ? Dans un garage pensez-vous ?  Non, dans un appartement du quartier de West Hollywood à Los Angeles ! Oui, vous avez bien lu, dans une chambre ! Et « cherry on the cake », au premier étage de l’immeuble. Une histoire saisissante qui a débuté à la fin des années 50.

Some cars have very specific destinies. What do you think of this Ferrari 250 GT, one of the most beautiful cars of the Cavalino Rampante, which has spent more than 30 years warm ? In a garage do you think ? No, in an apartment in the West Hollywood neighborhood of Los Angeles ! Yes, you read well, in a room ! And "cherry on the cake", on the first floor of the building. A striking story that began in the late 1950's.

Derrière cette porte en bois : une Ferrari ! Behind this woody door : a Ferrari !

Nous sommes en décembre 1959 quand notre Ferrari sort des usines de Maranello et embarque pour les Etats-Unis. Direction la côte Ouest et la Californie. Son premier propriétaire, John Neuman la réceptionne à Los Angeles, et coule des jours heureux à son volant pendant plus de 15 ans. Juillet 1975, pour la première fois, la belle change de mains. Nouveau propriétaire, et nouvelle vie, du moins jusqu’en 1985. Car une Ferrari, surtout quand on l’utilise, ça s’abîme. Son propriétaire (que nous appellerons Mr. X, car méfiant de nature il restera toujours anonyme), et qui possède également quelques immeubles à Los Angeles, décide alors de la restaurer.

We are in December 1959 when our Ferrari leaves the factories of Maranello and embarks for the United States. Let's go to the west coast and California. Its first owner, John Neuman receives it in Los Angeles, and lives happy days at his wheel for more than 15 years. July 1975, for the first time, the beautiful hands changed. New owner, and new life, at least until 1985. Because a Ferrari, especially when used, it gets spoiled. His owner (whom we call Mr. X, for he is suspicious of nature, he will always remain anonymous), and who also owns a few buildings in Los Angeles, decides to restore it.

Un V12 dans un coin, une carcasse désossée de l'autre... A V12 in a corner, a boneless carcass of the other ...

Mais pour lui, Hollywood n’est pas assez sûr. Pour être tranquille, il décide carrément de découper un pan de mur de l’un de ses biens, de glisser sa voiture à l’intérieur, puis de rebâtir le mur. Tel un Toutankhamon mécanique, la 250 GT repose dans son sarcophage immobilier, à l’abri des voleurs. Une méthode radicale et pour le moins efficace, car elle n’en bougera plus durant 30 ans. Une véritable éternité durant laquelle elle sera désossée, posée sur cales, et même repeintes… mais jamais totalement restaurée. Pourtant, son propriétaire ne veut pas s’en séparer.

But for him, Hollywood is not safe enough. To be quiet, he decides to cut a wall of one of his possessions, slide his car inside, and then rebuild the wall. Like a mechanical Tutankhamen, the 250 GT rests in its sarcophagus of real estate, safe from thieves. A radical and at least effective method, because it will not move for 30 years. A real eternity during which it will be deboned, laid on holds, and even repainted ... but never totally restored. Yet, its owner does not want to part with it.

La 250 GT est dans son jus, des optiques de phares jusqu'au cuir des sièges. The 250 GT is vintage, from headlight optics to leather seats.

En 2016, la destinée de cette Ferrari pas comme les autres va néanmoins de nouveau basculer. L’avocat en charge des affaires de Mr. X apprend qu’une voiture serait entreposée dans l’un de ses appartements. De quoi susciter la curiosité ! Quelle marque ? Quel modèle ? Personne ne semble disposé à lui en apprendre plus. Mais à force de patience et de persévérance, il obtiendra les réponses de Mr. X lui-même qui finira par lui montrer en vrai, et même finalement accepter de lui vendre. L’opération d’extraction aura lieu en avril 2016 sans encombres mais pas moins de 5 hommes et 5 heures de travail seront nécessaires à l’opération. A ce jour, la 250 GT n’a pas encore retrouvé sa première jeunesse mais la restauration serait en bonne voie. Très bientôt, son V12 3.0 de 240 chevaux pourra à nouveau s’ébrouer, et une nouvelle vie pour elle va commencer. Eternelle Ferrari 250 GT !

In 2016, the destiny of this Ferrari like no other will nevertheless again tip. Mr. X's lawyer learned that a car would be stored in one of his apartments. What to arouse curiosity! What brand ? Which model ? No one seems willing to learn more. But by patience and perseverance, he will get the answers of Mr. X himself who will eventually show him in real, and ultimately agree to sell him. The extraction operation will take place in April 2016 without any hindrance but not less than 5 men and 5 hours of work will be necessary for the operation. To date, the 250 GT has not yet regained its early youth but restoration would be on track. Very soon, its 240 V12 3.0 V12 will again be able to snap, and a new life for it will begin. Eternal Ferrari 250 GT !

Voici à quoi ressemble une Ferrari 250 GT Coupé Pininfarina, qui cote aujourd'hui environ 600 000 euros. Here is what looks like a Ferrari 250 GT Coupé Pininfarina, which today roughly 600 000 euros.

 

Crédits Photos : Petrolicious

Ce texte a été rédigé par Jérôme Barconnière.