Dino 246 GTS, toujours plus chère !

   /       /       /       /       /   

, 2 Commentaires

Cette Ferrari... n'est pas une Ferrari, mais une Dino.

This Ferrari... isn't a Ferrari, but a Dino.

C’est sans doute l’une des Ferrari les plus connues de l’histoire. Et pourtant, ce n’en est pas une ! Regardez bien les photos de cette magnifique GTS de 1974, le célèbre Cheval Cabré n’apparaît nulle part, remplacé par un écusson Dino. Et si Ferrari figure bien sur la partie arrière en grandes lettres, c’est uniquement parce que nous avons ici à faire à une 246 GTS de 1974, produites à seulement 12 exemplaires. Autrement dit un modèle rare, parmi les derniers à avoir été construits ! Si elle était bien assemblée à Maranello chez Ferrari, il s’agit donc d’une Dino, et seulement d’une Dino.

It is undoubtedly one of the most famous Ferraris in history. And yet, it is not! Look at the pictures of this beautiful GTS of 1974, the famous Cabre horse appears nowhere, replaced by a Dino badge. And if Ferrari figures well on the back in big letters, it is only because we have here a 246 GTS of 1974, produced at only 12 units, a rare model, among the last to have been built ! If it was made in Maranello at Ferrari, it is therefore a Dino, and only a Dino.

Cette GTS est une version découvrable.

This GTS is a hard top version.

Ce qui ne l’empêche pas d’être un modèle mythique. Vous craquez pour elle ? Moi, oui ! Et bien que cette version ne soit pas rouge, elle nous rappelle forcément la série TV du début des années 70, Amicalement Vôtre, avec l’impétueux Tony Curtis au volant d’une version GT. La Dino fut conçue pour recevoir le petit V6 imaginé par Dino Ferrari, le fils ingénieur d’Enzo. Une mécanique novatrice à l’époque, avec notamment 4 arbres à cames en tête. Considérée comme la « Ferrari du pauvre », les immenses qualités de la 246 en firent une grande réussite qui inspira toute la lignée des berlinettes Ferrari à moteur central arrière dont l’actuelle 488 GTB est la dernière héritière.

It doesn't prevent him from being a mythical model. You fall in love with it ? We do ! And although this version is not red, it necessarily reminds us the 70's TV series called "The Persuader", with the impetuous Tony Curtis driving a GT version. The Dino was designed to accommodate the small V6 engineered by Dino Ferrari, Enzo's engineer son. An innovative mechanics, with 4 overhead camshafts. Considered the "Ferrari of the poor", the immense qualities of the 246 made it a great success which inspired all the line of the Ferrari berlinettes with central rear engines  whose current 488 GTB is the last heiress.

Cette version disposait des magnifiques sièges de la Ferrari 365 GTB/4, la Daytona.

 This version had the magnificents seats of the 365 GTB/4, the Daytona.

Tiens, « Ferrari du pauvre »… Vraiment ? Cette version a appartenu à Ross Brawn, un nom indissociable de l’histoire de Ferrari. Directeur technique de la Scuderia, il a remporté par moins de 14 titres pilotes et constructeur entre 1999 et 2004 en Formule 1. Vous me voyez venir ? Sa voiture, d’où la conduite à droite, est en vente au garage londonien spécialisé dans les voitures de collection Hexagon Classics. L’occasion unique d’acquérir un modèle exceptionnel ayant appartenu à un propriétaire non moins exceptionnel. Combien ? Heu… 595 995. Euros ? Non, Livres Sterling ! Soit 733 333 € ! Aïe, ça fait mal ! Et le pire dans tout ça, c’est qu’elle va vite trouver un nouveau propriétaire. Le bienheureux…

Well, "Ferrari of the poor" ... Really ? This version belonged to Ross Brawn, a inseparabled name from the history of Ferrari. Technical director of the Scuderia, it won 14 pilots and manufacturer world champion titles between 1999 and 2004 in Formula 1. You know what I mean, don't you ? His car, a right-hand drive, is on sale at the London garage specializing with vintage cars, Hexagon Classics. The unique opportunity to acquire an exceptional model that belonged to an owner no less exceptional. How many ? Heu ... 595 995. Euros ? No, British Pounds ! That is € 733,333 ! Ow that hurts ! And the worst part of all this is that it will soon find a new owner. The Blessed...

Des demi pare-chocs chromés à l'avant, des feux ronds rouge et jaunes à l'arrière, et des entrées d'air derrière les sièges pour refroidir le moteur en position centrale arrière, c'est ça la Dino.

Half chrome front bumpers, red and yellow round lights at the rear, and rear entrance behind the seats to cool the engine in rear center position, this is the Dino.

Crédits Photos : Hexagon Classics

Cet article a été rédigé par Jérôme Barconnière