C'est qui la reine du désert ? C'est l'Africa Twin !

   /       /       /       /       /   

, 1 Commentaire

Revivez le duel Auriol-Neveu de 1987 ! Relive the 1987 Auriol-Neveu duel !

C’est l’histoire d’un gars qui se perd en moto dans le désert lors de la course Abidjan-Nice en 1977. Là, saisi par l’expérience au beau milieu de nulle part, il décide de créer un rallye-raid en Afrique. Thierry Sabine restera à jamais comme le créateur du Paris-Dakar, cette fantastique course-aventure dont la première édition eu lieu en 1979. Une compétition intense pour les pros et une incroyable expérience pour les amateurs. Le Dakar, comme on l’a vite surnommé, c’est aussi l’histoire de ceux qui ont spécialement créé des machines pour y participer. Des as de la création mécanique digne de Mad Max aux plus talentueux des ingénieurs d’usines, le Dakar a vu se confronter toutes sortes de véhicules – autos, motos, quads et camions – dont certaines sont devenues de véritables icônes. La Honda Africa Twin est l’une d’entre elles !

It is the story of a guy who gets lost on a motorbike in the desert during the Abidjan-Nice race in 1977. There, seized by experience in the middle of nowhere, he decides to create a rally-raid in Africa. Thierry Sabine will remain forever like the creator of Paris-Dakar, this fantastic race-adventure whose first edition took place in 1979. An intense competition for the pros and an amazing experience for the amateurs. The Dakar, as it was quickly nicknamed, is also the history of those who have especially created machines to participate. Aces of mechanical creation worthy of Mad Max to the most talented factory engineers, the Dakar has seen all kinds of vehicles - cars, motorbikes, quads and trucks - some of which have become real icons. The Honda Africa Twin is one of them !

La première Honda Africa Twin de série est sortie en 1988. The first Honda Africa Twin series was released in 1988.

 

Très intéressé par les fortes retombées médiatiques de l’épreuve dans les années 80, le géant Honda décide de s’y engager avec de grandes ambitions. Et comme la marque ailée sait si bien le faire, elle débarque avec un outil de malade, développé par le sorcier français de la mécanique de compétition Guy Coulon. C’est la NXR. Un vrai prototype de compétition avec de savantes inventions qui doivent lui permettre de franchir tous les obstacles avec facilité tout en ménageant monture et cavalier, ce qui n’est pas une mince affaire dans une course aussi exigeante ! Le moteur ? Il est puissant ,74 ch. Et c’est un bicylindre en V qui permet un pilotage en souplesse, surtout grâce à sa courbe de couple plate entre 3 000 et 7 000 tours. Résultat, les pilotes se fatiguent moins vite, et évitent au passage la destruction des fameux pneus Bib mousses pourtant anti crevaison. Ainsi armée, cette reine du désert  - de moins de 170 kg ! – va vaincre à quatre reprises consécutives de 1986 à 1989, aux mains de Cyril Neveu, Edi Orioli et Gilles Lalay. Un sacré palmarès.

Very interested in the strong media spinoffs of the event in the 80s, the giant Honda decides to engage in it with great ambitions. And as the winged brand knows so well, it landed with a sick tool, developed by the French wizard of the mechanics of competition Guy Coulon. This is the NXR. A real prototype of competition with learned inventions that must allow him to cross all the obstacles with ease while sparing mount and rider, which is not a small matter in such a demanding race! Engine ? It is powerful, 74 ch. And it is a V-twin that allows smooth steering, especially thanks to its flat torque curve between 3,000 and 7,000 rpm. As a result, drivers tire less quickly, and avoid the destruction of the famous tires Bib foam yet anti puncture. So armed, this queen of the desert - less than 170 kg! - will conquer four consecutive times from 1986 to 1989, in the hands of Cyril Neveu, Edi Orioli and Gilles Lalay. A great prize list.

En 1990, elle passe de 650 à 750 cc avec une bonne dizaine de chevaux supplémentaires. In 1990, it went from 650 to 750 cc with a dozen more horsespower.

 

Du coup, elle va également donner naissance à une gamme de trails qui font encore aujourd’hui le succès de la marque : la fameuse Africatwin. Inauguré en 1988 en 650 cc, elle met un véritable coup de pied dans la fourmilière du trail, avec son bicylindre performant directement issu de la moto victorieuse au  Dakar. Cette machine de série est à l’image de celle victorieuse en course, très aboutie. Et logiquement, le succès est au rendez-vous ! Honda profite de son aura pour rapidement la proposer en 750 cc dès 1990, avec un peu plus de puissance (62 ch au lieu de 50) et donc aussi un peu plus de performances à la clef. L’Africa Twin ne se limite plus alors aux pistes de terre et envahi littéralement les rues, tant et si bien que la belle du désert ne sera que peu modifiée au fil de sa carrière. Un nouveau cadre en 1993, un nouveau carénage en 1996, quelques coloris par ci par là et ça sera tout jusqu’en 2003, date de l’arrêt de sa production. Snif…

Voici son look en 2003, avant l'arrêt de sa production et une traversée du désert de près de 13 ans ! Here is his look in 2003, before the stop of his production and a crossing of the desert of almost 13 years !

 

Mais on n’enterre pas une icône comme ça. Car 13 ans plus tard, Honda a relancé sa star, toujours avec le même souci de perfection. La dernière-née conserve la légèreté du modèle originel, sa facilité de conduite et son architecture moteur bicylindre, mais qui cube désormais 1 000 cc et 95 chevaux. Les temps ont également technologiquement changé et l’Africa Twin embarque toute une panoplie de garde-fous électroniques, mais elle reste une machine fun à conduire. Alors n’hésitez pas jouer avec dans les dunes, c’est de là qu’elle vient, et ça, c’est inscrit dans ses gênes.

La nouvelle Africa Twin, version 2016, reprend la recette esthétiques de ses glorieuses aînées. La nouvelle Africa Twin, version 2016, reprend la recette esthétiques de ses glorieuses aînées.

 

 

Cet article a été rédigé par Xavier Haertelmeyer