Les 24 heures de Spa 1971

   /       /       /   

, Pas de Commentaires

Délicieuse immersion dans les années 70, à l'occasion de l'une des courses d'endurance les plus prestigieuses du monde. En 1971, les 24H de Spa sont inscrites au calendrier du championnat d'Europe des voitures de tourisme. Sur la piste, sans électronique, ABS ni ESP, les BMW 3.0 CSL, Alfa Romeo coupé Bertone ou encore Citroën SM se livrent à une course haletante. Les machines souffrent, les pneumatiques se tordent, et les caisses glissent des quatre fers en virage. Et puis, toujours, cet impressionnant raidillon. "Ah bon, tu freines toi ?" Expérimentés ou fraîchement casqués, les pilotes se confrontent au mythe, tours après tours. Depuis 1924, cette cuvette avec une violente compression suivie d'un virage en aveugle où la voiture se déleste et perd de sa direction fascine, effraie, et marque du sceau du courage ceux qui le bravent sans mollir.

Cette année, en 1971, les forces de l'ordre belges sont sur le bord de la piste, captivées par les cylindres rugissants, et assistent au triomphe d'un équipage germano/espagnol : Dieter Glemser/Alex Soler-Roig. Au volant d'une Capri RS, ils consacrent l'américain Ford. Pourtant, une autre voiture vient de marquer les esprits. Deuxième à franchir la ligne : une Mercedes. C'est la 300 SEL AMG ! Oui, la fameuse "Red Pig", la première Mercedes AMG de l'histoire. Sous le capot de cette propulsion démoniaque, un V8 6.8 de 428 ch. Une puissance extraordinaire à l'époque quand on sait que la Citroën GS, alors voiture de l'année en France, en offrait seulement 55. C'était le début d'une rivalité encore aujourd'hui d'actualité, celle de l'Etoile face à l'Hélice. 46 ans plus tard, de Mercedes et BMW, c'est ce dernier qui totalise le plus de victoires à Spa, avec 24 trophées.

Redécouvrez cette course magnifique avec ce superbe film diffusé la première fois le 6 septembre 2012.

Delicious immersion in the 70's, on the occasion of one of the most prestigious endurance races in the world. In 1971, the 24H of Spa are registered in the calendar of the European championship of tourism cars. On the track, with no electronics, ABS or ESP, the BMW 3.0 CSL, Alfa Romeo coupe Bertone or Citroën SM are racing. The machines suffer, the tires twist, and the cars drift from the four wheels into the bends. And then, always, this impressive raidillon. "Oh, are you slowing down?" Experienced or freshly helmeted, the pilots confront the myth, laps after laps. Since 1924, this basin with a violent compression followed by a blind turn where the car takes off and loses its direction fascinated, frightened, and marks the seal of courage those who brave it without softening.

This year, in 1971, the Belgian security forces are on the edge of the track, captivated by roaring cylinders, and witness the triumph of a German/Spanish crew : Dieter Glemser/Alex Soler-Roig. At the steering wheel of a Capri RS, they dedicate the American Ford. Yet another car has just made an impression. Second to cross the line : a Mercedes. This is the 300 SEL AMG ! Yes, the famous "Red Pig", the first Mercedes AMG in history. Under the hood of this demonic propulsion, a 6.8 V8 engine of 428 hp. An extraordinary power at the time when we know that the Citroën GS, then car of the year in France, offered only 55. It was the beginning of a rivalry still current today, Etoile facing the Helix. 46 years later, of Mercedes and BMW, it is this last who totals the most victories in Spa, with 24 trophies.

Rediscover this awesome race with this beautiful film, diffused first on september 6, 2012