Ferrari P4

   /       /       /       /   

, 2 Commentaires

C'est une des Ferrari de course les plus emblématiques de l'histoire. Sa mission ? Remporter les 24 Heures du Mans 1967 devant Ford et son armada de GT40. Raté, Ford remporta la course. Las, Enzo Ferrari n'était pas homme à rester sur un échec. Il engagea une armada aux 24 Heures de Daytona qu'il remporta avec une P 3/4, une P4 et une 412P aux 1re, 2e et 3e places. L'honneur était sauf ! D'ailleurs, la photo du triplé resta sur le bureau du Commendatore jusqu'à sa mort.

Seule trois Ferrari P4 furent construite (châssis 0856, 0858 et 0860) alors que le châssis 0846 originellement P3 fût transformé en P4 et dénommé P3/4. Des trois P4 originales, une seule subsiste (châssis 0856), les deux autres ayant été transformées pour participer au championnat CanAm. Ceci fait de la P4 châssis 0856 possédée par le canadien Lawrence Stroll, l'une des voitures de course les plus enviées. Les plus copiées également puisque l'on dénombre pas loin d'une centaine de copies plus ou moins conformes à l'originale. Sur cette photo, il s'agit bien de la vraie. On vous laisse imaginer son prix aujourd'hui...

It is one of the most iconic Ferrari racing in history. Its mission ? Winning the 24 Hours of Le Mans 1967 ahead Ford and his GT40 armada. Missed, Ford won the race. Las, Enzo Ferrari was not a man to stay on a setback. He hired an armada at the 24 Hours of Daytona which he won with a P 3/4, a P4 and a 412P in the 1st, 2nd and 3rd places. Italian honor was safe ! Moreover, the photo of the triplet remained on the Commendatore's desk until his death.

Only three Ferrari P4s were built (chassis 0856, 0858 and 0860) while chassis 0846 originally P3 was transformed into P4 and named P3 / 4. Of the three original P4s, only one remains (chassis 0856), the other two having been transformed to participate in the CanAm championship. This makes the P4 chassis 0856 owned by the Canadian Lawrence Stroll, one of the most envied racing cars. The most copied also since there are not far from a hundred copies more or less conform to the original. In this picture, it is indeed the real one. Let's imagine its price today...

Cet article a été publié la première fois sur Virage 8 le 11 janvier 2013.