Lotus Eleven Le Mans 1956

   /       /       /   

, 1 Commentaire

Voiture de piste conçue pour les épreuves d'endurance et de sprint en petites cylindrées, la Lotus Eleven prend la suite de la Lotus Mark et sera remplacée par la Lotus 17 en petites cylindrées et par la Lotus 15 en plus grosses cylindrées.

L'Eleven a un châssis en treillis de tubes acier recouvert d'une fine carrosserie en aluminium. Le moteur est disposé à l'avant, les roues arrière étant motrices. Selon les versions, le train arrière est à suspensions indépendantes de type De Dion ou rigide. Le train avant, lui, est indépendant dans tous les cas. Les versions les plus sportives (Le Mans 1 500 cm³) ont 4 freins à disques Girling, les moins chères des tambours. Très légère, elle pèse 450 kg environ. Les moteurs Coventry Climax FWA de 1098 cm³ développent entre 75 et 85 ch, le FWB 1460 cm³ environ 100 ch.

Portant haut le premier principe de conception de Colin Chapman, un rapport poids/puissance très faible, la Lotus Eleven fut un grand succès technique et commercial pour la jeune marque Lotus. Elle lui assura un lancement remarquable et reste chère au coeur des fans de Lotus.

La voici en carrosserie peinte (en British Racing Green off course!) et en carrosserie aluminium, notamment à Charade et sur les remparts d'Angoulême. A propos, cette dernière est actuellement en vente. Contactez-nous si vous êtes intéressé.


Crédit texte et photos : Christian Cane

Cet article fut publié la première fois sur Virage8 le 21 novembre 2013