Dominator Flat-Track

   /       /       /   

, 1 Commentaire

Pour la quatrième étape de notre Balade Corse, Stéphane notre guide avait troqué sa Kawasaki Zephyr 750 pour sa Honda Dominator 650 préparée en Flat Track. Nous avions déjà vu cette machine lors de quelques sorties en région parisienne et dans le pays basque mais la voir là, en Corse, dans son élément, sur ses routes nous donna envie de vous la présenter en détails.

Son histoire est quelque peu originale. Mise en vente par Toff Road sur un célèbre site de petites annonces en ligne, après une préparation maison, Stéphane repère le potentiel de finition pour la faire devenir sa moto idéale. Il fait affaire avec Toff Road et la ramène dans son garage. Peinture, freins, électricité, selle, sont les gros chantiers auxquels il s'attèle. Le choix de la peinture est inspiré des motos de Dirt Track américain des années 70.

Il ne fait pas de préparation moteur autre qu'un bon réglage. Filtre à air K&N, collecteurs d'échappement de CB500, pot Léo Vince aident à aérer tout ça. Comme il le dit: 'elle arrache fort à bas régime et elle envoie dans les tours'. La boucle arrière du cadre est faite maison, quasiment autour du becquet de selle dont Stéphane est particulièrement satisfait avec son effet 'bec de canard', l'électronique est bien cachée dans le becquet de selle. La roue avant est en fait une roue arrière chaussée en Pirelli MT60 en 130, les suspensions sont abaissées par le biais de biellettes rallongées, les ressources de fourche sont écourtés pour abaisser l'avant en accord avec l'arrière. Le disque avant est remplacé par un disque flottant de 320 mm de  diamètre pincé par l'étrier d'origine. Enfin, une plaque à numéro avec un phare halogène code-phare positionné juste en dessous est installée devant la fourche et masque le compteur électronique qui remplace judicieusement celui d'origine.

 Cet article fut publié pour la première fois sur Virage8 le 21 mai 2015