Début de semaine

   /       /       /       /   

, 2 Commentaires

Que votre route cette semaine soit faite de lignes droites ou de virages, prenez le bon véhicule pour une efficacité maximale. Le week-end qui s'achève nous a donné à vivre un des plus grands moments de nos vies de motards, on vous en reparlera très bientôt. Le week-end qui se profile à l'horizon de cette semaine raccourcie promet un superbe programme. Ça aussi, on vous en reparlera très bientôt.

Très bon début de semaine à toutes et à tous

Whether your road will be straight or curvy, take the best vehicle for an optimal drive. This ending weekend offered us some of the best moments of our lives of Culture Moteurs enthusiasts, we'll be telling you more about it very soon. Next weekend is smack on the horizon of this short week. We'll be telling more later as well. 

Wishing everyone a great start to the week !



 

2 Responses

  1. alain berson

    16 juillet 2016 2016-07-16T10:01:31+00:000000003131201607

    Cette monoplace à moteur avant que l'on peut imaginer sur une route me rappelle une anecdote. En 1957 Jean Behra, le grand champion français, est pilote officiel Maserati en F1. Il doit disputer le GP de France sur le circuit de Reims. Comme c'était souvent le cas, la 250 F du champion est prête à la dernière minute et Behra, qui est au courant des habitudes de la maison piaffe d'impatience et aide à charger la monoplace sur le camion qui doit la transporter. Pour plus de sécurité il décide d'accompagner les mécaniciens en les suivant avec sa propre automobile. Bien lui en prend, car au sortir des alpes, le mécanicien, stressé, qui conduit le camion OM lui en demande tellement que le moteur rend l'âme, les bielles sont coulées, s'est irréparable rapidement. Behra dont le caractère disons ... entier (!) n'est pas une légende, pique une colère dont il a le secret, ordonne de descendre la monoplace, de la remplir avec l'essence spéciale utilisée alors, charge tant que faire se peut de bidons de secours, monte dans la 250 F et prend la route avec ! il va traverser la France et rejoindre Reims ainsi ! on peut imaginer la surprise des autres automobilistes et aussi des pompistes car la réserve d'essence n'était pas suffisante et Behra s'arrêtait lorsqu'il estimait qu'il restait encore suffisamment d'essence spéciale pour pouvoir la mélanger avec celle des stations sans risquer de détériorer le précieux 6 Cylindres en ligne. A cette époque Behra était une véritable vedette et il a rapporté qu'un pompiste à refusé de le faire payer ! Il est difficile d'imaginer Vettel ou Raikonnen faire la même chose aujourd'hui, d'ailleurs les F1 actuelles en serait bien incapable !

    Répondre

Laissez un Commentaire

(*) Champ obligatoire, votre email n'apparaitra pas.