24 Heures du Mans 2016

   /       /       /       /   

, 1 Commentaire

L'intensité dramatique était à son paroxysme quand la Toyota n°5 qui menait la course depuis près de 24 heures, s'arrêta sur la ligne droite des stands à 14h57 ! Les cris de joie du stand Porsche alors que la Porsche n°2 prenait la tête de la course faisaient écho aux regards dignes des dirigeants de Toyota et aux larmes de tristesse d'Hugues de Chaunac. Ce dernier, dans une interview qu'il a bien voulu donner quelques minutes après l'arrivée parlait de cruauté. Cruauté en effet que celle de voir sa voiture s'arrêter dans le dernier tour, devant les stands qui plus est.

Course éprouvante pour les Hommes et les machines, les 24 Heures du Mans renouaient ainsi quelques unes des pages les plus dramatiques de son histoire. Tel l'arrivée de l'édition de 1969 qui vit Jackie Ickx au volant de la Ford GT40 terminer avec 120 m d'avance sur la Porsche 908 d'Hermann.

Le dernier tour de l'édition 2016

La réaction d'Hugues de Chaunac

Drama was at its maximum yesterday when the Toyota n°5, which had been leading the race for almost 24 hours, stopped in front of the pits at 2.57 pm ! Cheers waved from Porsche pit when the Porsche n°2 took the lead while dignified Toyota executives looked at what just happened. Hugues de Chaunac was all tears. He later gave an interview minutes after the race ended. He spoke about cruelty. Cruelty indeed to see his car stopping just one lap before the finish line, right in front of the pits moreover. 

Very demanding race for Men and Machines, the 24 Hours of Le Mans called on their History once again. Such as the 1969 edition when Jackie Ickx won the race on-board the Ford GT40 with a 120 m lead over Hermann Porsche 908. 

La Toyota n°5

La Porsche n°2 victorieuse de l'édition 2016

La Ford GT40 victorieuse de l'édition 1969

La Porsche 908