PACA 2016 - 4ème jour

   /       /   

, 1 Commentaire

6:00 du matin, Barcelonnette, j’ouvre le rideau de la chambre d’hôtel et… il fait ciel bleu et grand soleil, bien sûr ! En même temps, la région PACA c’est 300 jours d’ensoleillement par an, alors forcément ça aide les cavaliers comme nous.

Je regarde les sommets des montagnes, première destination du jour, avec une montée au col de la Bonnette, plus haute route d’Europe à 2 802m. Notre guide du jour nous emmène et pour une fois je prends avec plaisir sa roue arrière pour le suivre sur la route enneigée qui n’en finit pas de grimper. Il nous avait prévenu, on perd un demi-degré par 100m de montée, donc 10° en bas à Jausiers vers 1 195m et effectivement 0° au col.

Une fois la haut, le spectacle à 360° est à couper le souffle. Cimes enneigés, pureté du ciel, nous en sommes béats, puis bien sûr, grands enfants que nous sommes, les boules de neige volent et certains se transforment même en luge vivante !

Puis descente prudente vers Bousiéyas et ensuite « gaz » en direction de Saint-Etienne de Tinée, puis Isola Village par une route qui ravit tous les motards dignes de ce nom, avec une succession infinie de belles courbes, peu de virages aveugles et un tarmac aussi comme un billard !

Déjeuner à Saint-Sauveur-sur-Tinée, les raviolis à la daube et le sourire du môme de 8 ans qui nous servait et qui nous aurait presque embrassé quand il a compris qu’on lui avait laissé un pourboire substantiel ajoute une pause réparatrice dans cette dure journée de… balade.

Ensuite, la route continue et nous emmène dans la plaine du Var, bifurcation vers Saint-Paul-de-Vence pour descendre vers le bord de mer, notre destination finale.

Pour résumer cette quatrième journée que l’on qualifiera des extrêmes : on passe de 2 800m à 0m, du col le plus haut d’Europe au jacuzzi de la piscine de Marina-Bape-des-Anges, de 0° à 23° (le jacuzzi lui est à 35°).

Crédit texte JB

Crédit photos Laurent Viard