Dinalpin A110

   /       /   

, Pas de Commentaires

'Ce que je préfère dans cette voiture ... c'est probablement que je la possède', dit le propriétaire de cette A110 Dinalpin, David Griffiths. 'J'en désirais une pendant une trentaine d'années. J'ai finalement réussi à en trouver une en Amérique ... [et] Je ne vais pas la laisser partir'.

Ayant grandi dans une famille passionnée de voitures, David a toujours été intéressé par des machines rapides, mais jamais vraiment rien vu de tel que cette petite voiture de sport. Jusqu'à ce qu'il fut en France pour un échange scolaire. Et il a fut accroché. 'Je voyais ces petites voitures françaises bourdonnant dans la campagne, les voitures que nous n'avons pas l'habitude de voir en Angleterre. Elles ont été conçues pour les cols de montagne. Avec le moteur à l'arrière, vous pouvez vraiment pousser et balancer la voiture dans un virage ... ça m'a intrigué.'

'My favorite part about the car…is probably that I own it,' says the owner of this Dinalpin A110, David Griffiths. 'I've wanted one of these for thirty-odd years. I finally managed to find one—in America of all places…[and] I'm not going to let it go.'

Growing up in a car family, David was always interested in quick machines but never really saw anything like this tiny sports car until he was in that country for school exchanges—and he was hooked. 'I'd see these little French cars buzzing around the countryside, cars we never used to get in England. They were designed for mountain passes. With the engine in the back, you could really push it and throw the car into a turn…it kind of intrigued me.'

Crédit texte, photo et film Petrolicious