Battle of the Kings

   /       /   

, Pas de Commentaires

L'année dernière, les motards et fans du monde entier ont désigné comme vainqueur une merveille en aluminium conçue à Prague et signée par Ondrej Odehnal. Cette année, c'est reparti pour un tour, avec une HD Iron cette fois-ci ! Pour choisir celle qui gagnera, il suffit de voter sur le site de Harley-Davidson France pour la moto que vous jugez la meilleure. Un jury d'experts se réunira après le 18 avril pour désigner un gagnant national à partir des votes du public. Les gagnants de chaque marché s'affronteront lors de la finale européenne organisée aux Wheels and Waves qui auront lieu en juin.

La concession Harley-Davidson de Limoges a choisi d'explorer la voie du plus pur esprit Café Racer. On reconnait là les goûts et l'empreinte racing de la concession, incarnés notamment par les participations en course de Nicolas Ginouves au guidon de Buell et autres machines de Milwaukee. Les objectifs de la préparation étaient de respecter les fondamentaux du Sportster, d'avoir une ligne simple et efficace, une moto 'street legal' utilisable au quotidien et enfin de pouvoir revenir à l'origine.

Cette préparation s’est faite en plusieurs étapes. Une fois les bracelets Free Spirit posés et tout l’avant démonté les gars de HD Limoges ont commandé un carénage en poly normalement prévu pour les mobylettes de courses, dans l’optique de garder une ligne très fine. Pour fixer ce carénage une araignée faite maison a permis d’insérer un petit optique décalé. Une fois percé, un gros travail de carrosserie a été nécessaire pour que le moulage du carénage englobe le phare. La finition est à la hauteur des espérances, il a l’air conçu pour recevoir le phare.

Les magnifiques commandes reculées RSD se sont imposées naturellement,  une petite modification pour fixer le maitre cylindre et le tour était joué. Le catalogue HD a permis d’ajouter la selle, les poignées, le filtre, les carters, le bouchon d’essence.

L’avant terminé, le réservoir ne donnait pas le rendu vintage recherché, un réservoir de 17 l de Sportster vient faire le travail avec des lignes plus plates, et une largeur avant qui vient récupérer les retours du carénage. Avec les patins de genoux, il est parfait !

Le garde boue arrière manquant de dynamisme, une découpe et un travail de carrosserie a permis de redresser et courber l’arrière, dans l’esprit d’un garde boue de HD Breakout. La plaque et le feu stop sont venus s’y intégrer parfaitement. Deux 'silencieux' Biltwell soudés en bouts d’échappements et de la bande thermique complètent l’esprit racing de l’ensemble. Enfin la magnifique peinture, inspirée des années 70, vient sublimer ce cafe racer.

Les deux 'custom builders' de la concession HD Limoges, Cyril, responsable pièces détachées, et Quentin, technicien, ont réalisé là une machine qui non seulement évoque les plus belles heures des Café Racers mais titille aussi tous nos sens pour un essai grandeur nature qu'on essaiera de faire lors de notre prochain passage à Limoges.  En attendant, si cette préparation vous plait, vous savez ce qu'il vous reste à faire.