Les 512 : Faudrait voir à ne pas tout confondre !

   /       /       /       /   

, 1 Commentaire

La première de la famille, née en 1969, la 512S a été produite à 25 exemplaires pour permettre leur homologation en Groupe 5 et concurrencer ainsi Porsche et sa 917. La 512S était équipée d'un tout nouveau moteur V12 à 60° de 5 litres. Malgré un potentiel important, cette 512S rencontra toutes les difficultés possibles face à la Porsche 917 plus légère.

Ferrari 512 S

La 512M pour Modificata apparue en 1970. Plus performante et mieux développée, cette 512M connue la victoire à Kyalami, Afrique du Sud, aux mains de Ickx et Giunti. Mais fin 1970, Ferrari décida d'abandonner ses efforts en catégorie 5.0 litres pour se concentrer sur les 3.0 litres. L'écurie américaine Penske engagea la 512M en 1971 réussissant à la hisser à la pole position aux 24 heures de Daytona de 1971.

Ferrari 512 M

La dénomination 512 revint pour les voitures de série du constructeur de Maranello lors du lancement de la Ferrari 512BB équipée comme il se doit d'un moteur 12 cylindres de 5 litres de cylindrée mais en configuration Boxer cette fois-ci, 12 cylindres à plat opposés. La BB 512 LM pour Le Mans sera présentée en 1976 pour concourir dans la célèbre course éponyme. Hélas, de même que ses prédécesseurs, cette 512 LM connu peu de réussite.

Ferrari 512 LM