Balade Corse 1ère

   /       /       /   

, 6 Commentaires

Lundi 11 Mai, le premier jour de cette Balade Corse organisée par Virage8 a tenu toutes ses promesses. Après une nuit passée en mer entre Toulon et Bastia, les choses sérieuses ont commencé. D'abord les retrouvailles autour d'une tasse de café matinale avec Stéphane notre guide accompagnateur résident en Corse, et avec Patrick et Florence partis quelques jours plus tôt. Avec Edwin et avec Corinne, nous nous retrouvons donc 6 passionnés de plaisirs moteurs à sillonner les routes de l'Ile de Beauté pour ces cinq jours qui se présentent sous les meilleurs auspices, entendez une météo parfaite, le contrejour de cette photo de groupe l'attestant.

La variété de machines est également digne de Virage8. Une Kawasaki Zephyr 750 en cours de caférisation, une Harley Street Glide, une Moto Guzzi 1200 Sport et enfin votre serviteur sur la Harley Electra Glide. Le programme de cette première journée est très simple, le tour du Cap Corse depuis Bastia jusqu'à Saint Florent puis la traversée du désert des Agriates vers l'Ile Rousse où nous ferons étape. Simple? Assurément! Et long comme les routes corses nous le réservent. Compter un bon 40 km/h de moyenne horaire entre vitesse de pointe limitée et arrêts prolongés pour refaire le dernier parcours ou prendre des photos.

En ce départ matinal, la montée vers le Cap s'effectue donc avec le soleil et la mer sur notre droit côté. Mise en jambes, prise de repères, la route enchaîne gentiment jusqu'à Macinaggio. Ensuite, le goudron nouvellement refait nous emmène dans une série de virages en montée puis en descente de l'autre côté du Cap. Un rapide arrêt au sommet nous laisse à voir l'Ile de la Giraglia. Superbe! Le petit port de Centuri nous accueille ensuite pour un déjeuner en terrasse.

La 're-descente' du Cap vers Saint Florent nous occupera une bonne partie de l'après-midi. Les paysages superbes et la route au revêtement plutôt chaotique nous imposent une attention de chaque instant. Il serait ballot de chuter en cette première journée et mettre ainsi en péril le reste de la Balade. Les débriefings impromptus permettent de 'refaire' les passages délicats et de se repasser des tuyaux. Les pauses dans les villages ajoutent au plaisir que nous prenons.

A l'heure où j'écris ces quelques lignes, le soleil se lève sur l'Ile Rousse. Le programme de la seconde journée nous emmènera vers Porto, les calanques de Piana, le col de Vergio et Corte. 200 km qui s'annoncent également sous les meilleurs auspices comme nous le signifie ce lever du soleil sur l'Ile Rousse.

Crédit Photos: Corinne et Florence